ligue-enseignement-republique-et-laicite

La République et la laïcité, un lien à réaffirmer par le président de la République

En réaction au discours du président de la République prononcé devant la conférence des évêques de France le 9 avril 2018, la Ligue de l’enseignement rappelle son attachement au respect des principes de la loi de 1905.

La Ligue de l’enseignement s’attache à bien lire et faire lire cette loi républicaine fondamentale qu’est la loi de séparation des Églises et de l’État du 9 décembre 1905. Après 1905, les cultes ne sont ni interdits, ni réduits au silence. Ils ont un statut de droit privé expressément défini par la loi de 1905. Dans ce cadre, les cultes ont une légitimité fondée sur leur représentativité. Ils se voient garantir la liberté d’expression qui est celle de toute la société civile. Et ils n’ont jamais hésité à en user. La séparation n’est pas l’ignorance, la République laïque permet le dialogue et les cultes participent au débat public. Le président de la République a ainsi répondu le 9 avril dernier aux deux questions traitées par le président de la conférence des évêques : la bioéthique et les migrants. « Le lien entre l’Église et l’État » n’est donc nullement abîmé et n’a donc pas à être « réparé ». Si on s’en tient à la lettre du discours d’Emmanuel Macron, les principes de la loi de 1905 sont respectés. La Ligue de l’enseignement a toujours résolument œuvré pour qu’ils le soient.

Ce discours reste pourtant équivoque. Moins dans sa lettre que dans son esprit. Pourquoi demander aux seuls catholiques de s’engager en politique ? Et si le président de la République s’adressait tout simplement à tous les citoyens ? Alors qu’un grand discours à la nation sur la laïcité est attendu depuis déjà quelques mois, c’est dans des espaces communautaires que le président de la République s’exprime. Sa prestation au collège des Bernardins, haut lieu de l’indéniable réaffirmation culturelle catholique, renvoie à sa présence à l’Hôtel de Ville de Paris avec la Fédération protestante de France lors des 500 ans de la Réforme, en septembre 2017 ; au dîner du Conseil français du culte musulman (CFCM) en juin 2017 ; ou à celui du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) en mars 2018. Des exemples parmi d’autres. Ces expressions présidentielles visent des publics spécifiques. Faut-il voir là l’esquisse d’une gestion communautaire des défis posés par la société actuelle ? Parmi ces défis, la réduction des inégalités sociales insupportables qui sont à l’œuvre dans notre pays et qui sont contraires à nos valeurs. Pour la Ligue de l’enseignement, « ce n’est pas la diversité culturelle qui menace l’unité de la société, c’est l’inégalité persistante et croissante des conditions et des discriminations[1] ».

En conséquence, c’est bien le lien entre République et laïcité qu’il faut, non pas réparer, mais réaffirmer.

[1] Voir notre publication « La laïcité, une émancipation en actes » (avril 2017)


ligue-enseignement-logo-Lafayette

Promotions à la Résidence-club La Fayette

Pour ses 30 ans, La Résidence-Club La Fayette située à La Rochelle vous offre 30 % de remise !

Cliquez ici pour en savoir plus !


apac assurance

Élection du Délégué de section MAC

A l'attention des Présidents de nos associations affiliées

 

Vous êtes président d’une association affiliée à notre Fédération Départementale de la Ligue de l’enseignement.

Au titre de leur carte d’adhérent à la Ligue de l’enseignement (et de leur licence UFOLEP pour les sportifs), les membres de votre association sont également adhérents à la MAC (Mutuelle Accidents de la Confédération Générale des OEuvres Laïques) et bénéficient des garanties Individuelle Accident définies par ses statuts et règlement.

Ils sont donc concernés par l’élection du délégué devant représenter votre département lors de la prochaine Assemblée Générale de la MAC. Ils sont donc habilités non seulement à participer à cette élection mais également à y être candidat.

Quel est le rôle d’un délégué de section MAC ?

Le délégué de section va représenter les adhérents MAC de votre département lors de l’Assemblée Générale annuelle de la mutuelle qui aura lieu le 22 juin 2018 à Perpignan (66).

Au cours de cette Assemblée Générale, les comptes annuels seront validés, les orientations de la mutuelle seront déterminées et les membres du Conseil d’Administration seront élus.

Pourquoi élire un délégué de section MAC ?

Parce que la démocratie est, au même titre que la solidarité, l’un des fondements du mouvement mutualiste. L’adhérent de la MAC n’acquiert pas uniquement un droit aux prestations de la MAC mais également le droit de participer à la vie démocratique de la MAC.

Comment est élu le délégué de section MAC de votre département ?

Ce délégué de section sera élu parmi les différents adhérents de la MAC ayant fait régulièrement acte de candidature. Cette élection aura lieu le 18 juin 2018 lors de l’Assemblée Générale de notre Fédération. Le délégué de section est élu pour un an.

Comment être candidat à l’élection du délégué de section MAC ?

Les membres majeurs (*) de votre association et bénéficiaires des garanties de la MAC peuvent faire acte de candidature en nous renvoyant le formulaire de candidature spécifique.

Les délégués de section ne pouvant voter à l’Assemblée générale de la MAC par correspondance ou par procuration, il est indispensable de ne se porter candidat à cette élection que si on est en capacité d’assister à celle-ci (22 juin 2018 à Perpignan).

Nous vous remercions de bien vouloir vous faire l’écho auprès des membres de votre association de ces informations et communiquer aux éventuels membres intéressés le formulaire qui leur permettra de nous aviser aussi bien de leur participation à cette élection que de leur éventuelle candidature.

Consultez ici la procédure

(*) Les membres mineurs ne peuvent faire acte de candidature au mandat de délégué de section de la MAC.

 


ligue-enseignement-documentaire-bafa

Documentaire sur le BAFA : "17 ans, premier bilan"

Au cours d’un  stage de formation générale BAFA, organisé par la LIGUE de l'enseignement Ile de France, Julie TALON, réalisatrice et son équipe ont accompagné les stagiaires et ont réalisé un documentaire pour la chaîne ARTE :

« 17 ANS, PREMIER BILAN »
Ce documentaire est  programmé sur ARTE
le 27 février à 23h50

« 17 ans, premier bilan » est l’histoire de jeunes gens âgés de 17 à 22 ans qui passent le BAFA  (Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur).
Issus de milieux sociaux très différents, Jimmy, Emma, Marie, Bianca, Fantine, Lycia et les autres ne se seraient jamais rencontrés sans cette formation.
Le stage se déroulant en internat en Ile de France, ils vont devoir apprendre à cohabiter, à vivre ensemble pendant 8 jours et 7 nuits.
Mais le BAFA est avant tout un prétexte, un point de départ pour suivre un groupe de garçons et de filles, à peu près du même âge – celui du passage à l’âge adulte .
À travers cette semaine intensive, le film observe la mixité sociale à l’œuvre, les attentes, les doutes et les interrogations des jeunes, le temps d’une rencontre.

stade-rochelais-la-rochelle-match-diversite

Stade Rochelais / Brive, placé dans le cadre de l'éducation pour la diversité !

Le match Stade Rochelais / Brive est placé sous le signe de l'éducation pour la diversité

Au-delà des émotions qu'il procure, le rugby rassemble les gens. Tous ensemble, faisons reculer la haine, l'intolérance et la discrimination, pour que la diversité devienne une force !

 

stade-rochelais-la-rochelle-match-diversite


logo-vacances-pour-tous

Nos brochures été 2018 sont en ligne !

Nos brochures sont en ligne ! Contactez-nous au 05 46 41 73 00

colo-ete-2018                      sejours-linguistiques-ete-2018                   jeunes-ete-2018


ligue-enseignement-esclavage

La LIGUE de l'enseignement 17 s'adresse aux établissements scolaires

La Ligue de l’Enseignement Charente-Maritime propose une plaquette présentant ses projets pour l’année 2018 avec notamment deux actions qui pourraient intéresser les établissements scolaires :

  • « Osons la Fraternité », opération initiée par la Ligue de l’Enseignement, traitant de respect et de vivre ensemble

La Ligue de l’Enseignement 17 est heureuse de vous présenter l’opération « Osons la fraternité ». Cette opération consiste en une idée simple, celle de la bouteille à la mer : des enfants et des adolescent.e.s sont invité.e.s à envoyer des cartes postales à des anonymes tirés au hasard dans l’annuaire du département.

 Chacune de ces cartes est une photographie portant un message de fraternité réalisé dans le cadre d’ateliers d’écriture. Ainsi, chaque année, des milliers de cartes postales sont envoyées à des inconnus à travers la France et une relation inédite est créée, fondée sur l’échange et la sensibilité.

Nous avons regroupé les textes des enfants et les réponses reçues dans un calendrier « Osons la fraternité ». Nous espérons que ces messages d’espoir, de fraternité et d’amour de l’humanité vous inviteront à initier dans vos classes ce merveilleux travail autour de la question de l’altérité, du regard et de la place que l’on accorde à l’autre, dans toute sa diversité, puisque la diversité est bien une force pour la république et non un handicap.

2- Le concours de la Flamme de l’Egalité

La Ligue de l’Enseignement vous offre aussi cet exemplaire 1 jour, 1 actu sur l’abolition de l’esclavage dans les colonies françaises. Ce numéro, réalisé par la Ligue de l’Enseignement 75, en partenariat avec Milan presse, a été conçu dans le cadre du concours de l’éducation Nationale «La Flamme de l’Egalité».

Ce concours est ouvert aux élèves de 1er et 2nd degré. Pour cette troisième édition, la thématique « Abolition et citoyenneté » propose de s’interroger sur l’Histoire et les effets des abolitions, depuis la première abolition de l’esclavage dans les colonies françaises en 1794, jusqu’à nos jours. Les travaux pourront s’étendre aux différentes régions du monde et ne pas concerner exclusivement le cadre national.

Le projet de participer à ce concours peut mobiliser diverses disciplines (histoire-géographie, français, arts plastiques, anglais, espagnol, philosophie, musique, etc…) et prendre toutes les formes d’expression (essai, dossier, documentaire audiovisuel, production artistique). Les enseignant.e.s ont jusqu’au 7 février 2018 pour déposer leur projet sur le site internet du concours (http://www.laflammedelegalite.org/).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les classes lauréates seront invitées à Paris le 10 mai 2018 pour recevoir leur prix à l’occasion de la cérémonie officielle organisée en présence du Président de la République pour la journée nationale des mémoires de la traite de l’esclavage et de leurs abolitions.

Les inscriptions se font sur le site du concours. Vous y trouverez d’ailleurs toutes les informations nécessaires concernant le dispositif et la thématique de cette année (règlement et ressources pédagogiques).

 

Nous sommes à votre disposition pour vous aider à encadrer ces deux projets, ainsi que ceux proposés dans notre plaquette de présentation jointe dans notre courrier. N’hésitez pas à revenir vers nous.

 


Contrats aidés : relayez la campagne #DUTILITECITOYENNE

Clubs sportifs, centres sociaux, centres de loisirs, festivals, épiceries sociales : les associations apportent des réponses essentielles aux besoins sociaux sur les territoires. Actrices de proximité, elles accompagnent les citoyens dans leur vie quotidienne.

Des mesures prises dans le cadre du Projet de loi de finances 2018 (PLF) concernant la vie associative, et en particulier la réduction des contrats aidés, auront des impacts sur la capacité des associations à rendre des services à la population et à répondre aux besoins des citoyens.

Pour sensibiliser l’opinion publique et les décideurs aux conséquences sociales et sociétales de ces décisions budgétaires, la Ligue de l’enseignement s’engage avec le Mouvement associatif dans la campagne #DUTILITECITOYENNE.

Centrée sur des témoignages, elle illustre l’utilité sociale des contrats aidés pour les personnes en insertion, pour les associations et pour les publics bénéficiant des activités développées.

Vous êtes invités à :
– faire part du témoignage de votre association à l’adresse associations@laligue.org,
– partager tous les témoignages sur les réseaux sociaux via le hashtag #DUTILITECITOYENNE,
-habiller vos sites, e-mails et autres supports web au moyen des bannières et logos.

Téléchargez le kit complet « réseaux sociaux »  et les affiches 

Communiqué de presse du mouvement associatif : en savoir +

La page twitter de la campagne

 


ligue-enseignement-journee-abolition-esclavage-programme

Journée Nationale des Mémoires de la Traite, de l'Esclavage et de leurs Abolitions

La LIGUE de l'enseignement, dans le cadre du Collectif  Pour la Diversité (UNESCO, Amnistie Internationale, la Ligue des Droits de l'Homme, Action Solidaire, la Fraternité, le Mouvement de la Paix, Avenir en Héritage...) a participé à la journée Nationale des Mémoires de la Traite, de l'Esclavage et de leurs Abolitions.

Retour en images sur cette journée émouvante.